Aujourd’hui, nous parlons l’acceptation du corps (ou comment accepter son corps).

Ces derniers temps, j’ai fait beaucoup recherches et réflexions sur ce sujet. 

Je vais vous raconter comment ça a commencé.

Bon, comme toutes les femmes, j’imagine que le sujet du corps fait quasiment partie la construction notre identité.

Consciemment ou inconsciemment, on grandit avec cette cette idée normative : à quoi nos corps doivent ressembler ? Comment les habiller pour ne pas être trop dans la provocation mais un petit peu quand même pour être attirante.

Et l’autre jour, je passais devant la pharmacie en bas chez moi avec mon fils 6 ans.

Il s’arrête et me pose une question : maman pourquoi la dame sur l’affiche est nue ?

Oui, effectivement, pourquoi ?

L’affiche en question était une publicité pour un soin. 

Mes 2 constats

Le premier, est que j’ai arrêté remarquer ces affiches, par habitude, par lassituou peut-être aussi pour éviter m’énerver.

Le deuxième constat est que, quand on habite sur Terre depuis seulement 6 ans, la question mérite d’être posée.

Alors, la suite mon histoire, c’est qu’il me fallait une réponse. 

L’affiche en question est une publicité pour un soin.

Oui, maman, j’ai compris mais pourquoi la femme est nue ?

Hummm, je vous avoue que j’ai fait une pause pour chercher une réponse. 

On était arrivé devant notre portail, j’avais l’excuse chercher ma clé pour ouvrir, 30 secondes gagnées.

Avec en arrière plan, mais pourquoi, cette femme est nue.

Parce que les publicités sont faites pour attirer l’attention, alors ils mettent une femme nue.

Mais, maman, pourquoi elle est nue ? Et pourquoi c’est une femme pas un homme ?

Oui, vous imaginez bien qui a éduqué cet enfant ! 

Nous avons ensuite eu une discussion intéressante qui m’a poussée à aller chercher des réponses.

Parce que, oui, on s’habitue à ce que les publicités utilisent des corps femmes, et on arrête s’indigner ou questionner ces pratiques.

Et je me suis mise à remarquer toutes les affiches que je croise.

Il y a cette marque lingerie qui a diversifié ses affiches pour y inclure des femmes différentes formes et couleurs.

Ou ce compte Instagram qui publie des photos avec vrais corps femmes, non retouchés, non lissés.

Accepter le corps : Pas si facile

Mais avec ces mouvements, vient l’injonction : vous devez accepter votre corps !

Facile, quelqu’un nous dit d’accepter et on dit Amen à ça !

Pour avoir travaillé avec beaucoup femmes sur la question l’image du corps, je peux vous assurer que cette acceptation est tout sauf facile.

Les femmes se focalisent beaucoup trop sur leur apparence et je vais vous dire, c’est parce que c’est une construction sociale.

Je ne dis pas qu’il ne faut pas prêter attention à son corps.

Mais je parle ici la  dépréciation soi et du corps. Il n’est jamais assez ceci quand il n’est pas trop cela.

On s’identifie, en réalité, à une norme ou un idéal photoshopé, filtré la plupart du temps.

Des corps parfaits sur les magazines ou sur Instagram et on se torture : est-ce que je suis trop ceci ou pas assez cela ?

Le lien entre le corps et le mental

On oublie une composante essentielle, le lien entre ce que nous pensons et ce qui se passe vraiment.

Comme si notre mental harcelait notre corps.

Sans oublier les magazines et leurs pléthore régimes amincissants.

Des régimes qui ne marchent pas. 

Qui se basent sur la privation.

Bonjour la frustration !

Qui poussent à classifier les aliments en deux catégories : bons ou mauvais.

Mais c’est quoi un corps parfait ?

Je dois vous l’avouer : je ne sais pas.

Il y a tellement choses intériorisées sur ce que doit être le corps (surtout celui des femmes).

Toutes ces injonctions nous appelant à “accepter” nos corps et à les aimer viennent se rajouter aux injonctions déjà interiorisées

Schéma du corps et image du corps

Mais il y a aussi ces notions que j’ai apprises dans mon travail avec les femmes.

Il y a deux notions clés, restez avec moi, je vais les simplifier. Nous avons le schéma corporel et l’image du corps.

Le schéma corporel est une notion qui regroupe le dessin du corps, sa forme, ses sensations et la représentation physique que chaque personne a son corps. C’est notre réalité physique.

Et d’un autre côté, il y l’image du corps, qui, quant à elle très liée au vécu, à l’histoire, à ce qu’on a interiorisé. Une réalité inconsciente.

Et nous nous voyons souvent tels que nous croyons être ou tels que les autres nous voient.

Donc, ce qui se passe ici, c’est que toutes ces injonctions nous appelant à “accepter” nos corps et à les aimer viennent se rajouter aux injonctions que nous avons déjà interiorisées.

Comment  devons-nous paraître ?

Ou quelle façon nous habiller ?

Quelles tailles vêtements rentrent dans la catégorie “Skinny” et lesquelles dans la catégorie “Grandes tailles” ?

Et il y a toujours cette voix, à l’intérieur nous, qui veut comparer nos corps aux autres au lieu les considérer comme nos alliés. 

Le problème, selon moi, se situe à ce niveau là : comment voulez-vous accepter votre corps quand vous avez toutes les raisons internes et externes ne pas le faire ? 

Avant vous laisser, voici la piste réflexion pour la semaine

Comment pouvez-vous prendre soin votre corps façon à entretenir une image positive ?  Comment arrêter vouloir être dans un autre corps fantasmé et apprendre à être en paix avec celui que vous avez ? 

Je ne connais pas les réponses mais je sais que pratiquer une forme self-care au quotidien est une première décision que vous pouvez prendre. 

Je vous mettrais dans les notes l’épisole lien vers des articles mon blog que j’ai écrits sur le sujet.

Références 

>> Lire les articles sur mon Blog <<
>> Recevoir mes deux Newsletters <<
>> GuiGratuit Gérer la Pression Du Quotidien <<
>> Me suivre sur Instagram <<

author-sign