Aujourd’hui, nous parlons l’injonction à manger sainement.

Ce sujet me paraît tellement important à aborder.

Manger sain, n’est pas toujours sain !

C’est plutôt un comportement qui recherche perfection diététique.

Souvent, et particulièrement chez les femmes, cela vient interférer avec leur bien-être.

Mais, vous allez me dire, il est où le problème avec le fait manger sainement ?

Avez-vous, d’ailleurs remarqué, comment les discussions se crispent dès qu’il s’agit remettre en question les habitudes alimentaires ?

Manger sainement : quelques croyances sur la nourriture

Il y a tellement croyances autour la nourriture.

Les fêtes et leurs excès.

La notion plaisir associée aux aliments sucrés.

Sans parler la pureté ou non certains aliments au regard des convictions personnelles ou religieuses.

Mais nous avons aussi  conscience ce que l’industrie alimentaire a fait à ce que nous ingérons.

Parce qu’on a interiorisé des histoires vaches folles et poulets qui ont la grippe ou concombre toxique.

Parce que l’inquiétuest légitime quant au risque cancérigène certains additifs.

Et évidemment, tout le florilège documentaires Netflix, spécialiste la catégorie “nous allons tous mourir”, sur la santé alimentaire, le sucre, la viande.

Vous savez que je vous recommande, très souvent, une alimentation saine comme composante importante votre bien-être général.

Et ça marche seulement, si vous acceptez d’enlever le caractère “émotionnel” associé à la nourriture pour la considérer comme juste un carburant qui permet au corps bien fonctionner.

Cela veut dire, manger à votre faim.

Mais aussi, la tablette chocolat ou le paquet gâteaux ne vont pas résoudre votre frustration ou votre colère.

Cela veut simplement dire que votre corps a besoin certains aliments pour lui donner l’énergie mais a aussi besoin d’apprécier le goût des aliments.

Posez-vous, honnêtement, la question savoir si l’objectif manger sainement ne masque pas un objectif changer votre corps ?

Pourquoi manger sainement ?

Demandez-vous pourquoi vous voulez  manger sain ?

Si c’est  pour vivre longtemps et en bonne santé. 

Ou à court terme, pour maintenir un certain niveau d’énergie et Focus.

Il y a aussi la dimension sociale la nourriture. Se focaliser sur le côté “sain” seulement quand les personnes avec qui vous partagez les repas ne sont pas convaincues la démarche, peut créer des tensions.

L’obsession avec le “clean-eating” peut aussi masquer un trouble du comportement alimentaire qui s’appelle l’orthorexie !

Je me souviens bien cette cliente, avec qui j’ai consacré une séance d’accompagnement complète à faire un travail déculpabilisation parce qu’elle avait honte et culpabilisait d’avoir mangé un Fast-Food. 

Cela ne répondait pas à ses “standards” en termes d’alimentation.

Et c’est tout à fait légitime, c’est même ce que je prêche.

Voilà où se situe le problème que je veux aborder avec vous aujourd’hui :

Posez-vous, honnêtement, la question savoir si l’objectif manger sainement ou toutes ces pratiques alimentaires dites saines : Le jeûne, le comptage des calories, le régime Keto ou autre ne masquent pas un objectif de changer votre corps ?

Et que faire des écarts ?

Est-ce qu’une forme culpabilité ou honte apparaît ?

Est-ce que vous avez peur, sans cesse, du danger certains aliments ?

Avant vous laisser, voici la piste réflexion pour la semaine

Je vous propose une idée contre-intuitive mais sur laquelle je me base pour trouver une sorte d’équilibre et pour trier les informations qui relatent l’état actuel connaissances en termes d’alimentation.

Cette idée est considérer l’alimentation comme un carburant pour le corps. Et comme vous ne proposez pas à votre voiture du jus d’orange pour faire fonctionner le moteur, choisissez et basez-vous sur ce qui vous convient le plus, sans supériorité morale ni perfection.

Références 

>> Lire les articles sur mon Blog <<
>> Recevoir mes deux Newsletters <<
>> GuiGratuit Gérer la Pression Du Quotidien <<
>> Me suivre sur Instagram <<

author-sign